Vérifiez si votre autocuiseur n’est pas dangereux.

Avec un autocuiseur, est-on en sécurité ?

La pression dans une cocotte-minute avoisine les 1,8 bars pendant la cuisson. Attention aux brûlures. Il convient d’être vigilant et de vérifier que les ustensiles que nous utilisons respectent bien les dernières normes de sécurité. Heureusement, AFNOR a édité une norme spécifique pour les ustensiles de cuisine en général et les autocuiseurs en particulier.

Vérifiez que les produits sont certifiés selon la norme NF-AUTOCUISEURS (plus d’infos sur Commission de la Sécurité des Consommateurs).

Plusieurs dispositifs de sécurité existent

  • la limitation de la pression interne grâce à la soupape de sécurité.
  • le verrouillage du système d’ouverture quand le récipient est sous pression.
  • l’impossibilité de faire monter la pression si le récipient n’est pas fermé correctement.
  • le témoin de pression interne qui vous indique si le récipient est sous pression.
nf

On retrouve l’ensemble de ces dispositifs de sécurité sur la plupart des autocuiseurs de notre sélection.

Plus d’infos dans notre comparatif détaillé des cocottes-minutes.

Recommandations d’utilisation

  • faites très attention à la vapeur qui s’échappe de votre autocuiseur : elle est très chaude et vous brulera rapidement.
  • ne cherchez en aucun cas à forcer l’ouverture de votre cocotte quand elle est sous pression.
  • ne laissez pas votre cocotte sans surveillance, en présence d’enfants.
  • pour manipuler votre cocotte, utilisez les poignées.
  • positionnez la sortie de la soupape vers l’arrière de votre cuisine.
  • ne remplissez pas votre cocotte à plus des 2/3 de sa contenance : si vos aliments gonflent ils pourraient boucher les soupapes de sécurité.
  • vérifiez que votre joint est en bon état et changez-le au moindre doute.

En cas de problème, arrêtez le feu et laissez refroidir. La pression retombera naturellement et vous pourrez ouvrir la cocotte.

Cela pourrait vous intéresser également